Orchestration

L'orchestration assistée par ordinateur est un nouvel axe de recherche qui s'est développé au cours des quatre dernières années à l'IRCAM. L'orchestration est une science artistique, celle d'écrire les différentes voix instrumentales pour obtenir de l'orchestre un timbre spécifique. Par sa définition même, cette discipline révèle de multiples facettes de complexité. D'une part celle-ci se situe à la croisée des mondes du signal et de la symbolique. Son étude relève donc de paradigmes hétérogènes qui nécessite d'attaquer des problèmes liés simultanément à l'écriture et à l'analyse du signal. La réalisation de deux thèses adressant parallèlement ces aspects par Damien Tardieu et Grégoire Carpentier ont ainsi permis l'avènement du logiciel Orchidée. Celui-ci permettant la reconstruction d'un timbre cible (donné sous forme d'un fichier audio) par un ensemble déterminé d'instruments de l'orchestre. Cette première avancée dans un domaine de recherche encore inexploré présente cependant de nombreuses limitations. Par la complexité heuristique d'une telle recherche, l'analyse du timbre et de sa reconstruction ne permettait que l'utilisation de descripteurs moyennés sur l'ensemble du spectre. Les résultats ainsi obtenus ne concernaient donc que des timbres statiques omettant toute évolution temporelle. Le savoir instrumental était ainsi également limité à un sous-ensemble de modes de jeux et ce pour une quantité restreinte d'échantillons. Enfin, l'utilisation d'une cible sonore elle-même présente une limitation d'ordre artistique qui fait de ce logiciel un outil de reproduction et non de création. Une nouvelle thèse à donc été commencée cette année par Philippe Esling pour permettre de continuer les recherches en ce domaine. Le premier axe de recherche étudié portait donc naturellement sur le problème de la dimension temporelle. En utilisant des techniques d'analyse des séries temporelles, la version expérimentale actuelle d'Orchidée permet d'inclure dans la recherche des critères basés sur la forme temporelle des descripteurs. Cette recherche peut également être couplée avec celle des descripteurs statiques permettant donc d'attaquer la reconstruction sous différents angles complémentaires. De plus, la refonte de l'architecture du système permet l'utilisation d'un savoir instrumental englobant des bases de données de l'ordre de plusieurs millions d'éléments. Cette étude a ainsi mené à la réalisation parallèle d'algorithmes génériques et de systèmes de gestion innovants des bases de données.

 


orchestration.txt · Dernière modification: 2012/02/23 15:09 par Jean Bresson